Institution du Board Européen de Bioéthique de l’Ordre

 

Faisant suite aux délibérations et aux souhaits du dernier ChapitreGénéral, dans le cadre de la Commission pour l’Europe,  le Groupe de travail pour la Bioéthique a étéinstitué. La Commission a nommé le Dr Salvino Leone pour le présider et aappelé les personnes suivantes à en faire partie : Dr Maria TeresaIannone, Dr Corinna Porteri, Sœur Margarita Bofarull, Sœur Maria Carmen Massé, DrJosé Maria Galan, Dr Jurgen Wallner, P. Bruno Saintot, P. Lucas Dmowski. Ils’agit de personnes qui, depuis longtemps, s’occupent de bioéthique au sein del’Ordre et plusieurs d’entre elles ont fait ou font partie aujourd’hui encorede la Commission Générale de Bioéthique.

Ce nouveau groupe de travail s’est réuni le 29 novembre et a défini seslignes d’action, qui consisteront essentiellement en ceci : sensibiliser l’Ordre en Europe à labioéthique ; former en définissantles modalités les plus opportunes pour le faire ; débattre à l’intérieur de l’Ordre en Europe des sujets les plusactuels et critiques dans le contexte de la bioéthique. Parmi ceux-ciressortent surtout : les questions de la fin de vie, l’éthique de lagestion, la protection des personnes vulnérables, la durabilité de la planèteavec une référence particulière à l’encyclique Laudato si’, et plusieurs questions de bioéthique clinique.

La tâche prioritaire du groupe de travail sera de conduire l’Ordre enEurope à mettre en commun des objectifs, des choix, des langages, des options,en évitant la fragmentation des valeurs tout en respectant les diversessensibilités culturelles et la subjectivité de conscience.

Le groupe de travail s’est déjà fixé certains engagements bien précis, àsavoir la cartographie de ce qui existe déjà dans le domaine bioéthique dansles structures européennes de l’Ordre, une étude des problèmes de fin de vie(législation comparative entre les différents États membres de l’Union Européenneet confrontation avec la Carte d’Identité de l’Ordre, etc.), un projet dont ilfaut définir les modalités et les typologies de mise en œuvre en ce quiconcerne l’éthique de la gestion).

Le groupe entrera également en relation avec les groupes analogues desautres Commissions régionales de l’Ordre en vue d’un échange fécond d’expérienceset de visions. En outre, ne disposant pas d’une identité juridique autonome(puisqu’il s’agit d’une structure de l’Ordre Hospitalier), il est souhaitableque ce qui est accompli en son sein puisse susciter l’attention des organismeseuropéens pour instaurer avec eux un dialogue futur au nom de l’Ordre.



 

Copyright © 2020 Fatebenefratelli